Menu Fermer

L’isolation : un incontournable de la transition énergétique ! Les avis et décryptages d’Isowatt

Isowatt - Notre avis sur les différentes façons d'isoler votre maison

Nous avons constaté chez Isowatt que l’isolation thermique est devenue, au fil du temps, un enjeu incontournable en ce qui concerne la transition énergétique. Souvent boudée et ignorée des particuliers, celle-ci a tendance à paraitre superflue, voire inutile, et à représenter une dépense trop importante. Pourtant, son importance en termes d’économie d’argent et d’énergie est primordiale. L’isolation s’impose peu à peu comme un incontournable de tout chantier d’écorénovation. Grâce à des technologies de plus en plus perfectionnées, portées par des entreprises moteur d’innovation comme Isowatt, l’isolation se démocratise et s’améliore. Cela offre à tout un chacun un confort thermique toujours plus qualitatif, et permet des économies d’énergie et une baisse des émissions de gaz à effet de serre. Retour sur ces technologies méconnues, qui représentent à notre avis un enjeu écologique sans précédent.

Une fonction de conseil

En plus de proposer de nombreux équipements modernes, Isowatt met également en avant une fonction de conseil. Elle offre également à ses clients ses avis éclairés quant aux différentes situations. Cela permet de profiter du meilleur de l’énergie solaire. En effet, là où certaines sociétés peu scrupuleuses n’hésitent pas à proposer à leur prospect l’ensemble de leur technologie, même lorsque cela n’est pas nécessaire, Isowatt se dévoue à ses clients et propose des offres sur mesures. Vos besoins et l’existant de votre installation sont tout d’abord évalués par nos experts. Ils s’en saisissent par la suite pour vous proposer différents services et installations. Plusieurs exemples et cas de figure sont possibles :

  • Votre maison dispose d’équipement de chauffage récent et économique, mais s’avère ancienne et mal isolée. Isowatt vous orientera dans ce cas vers des travaux d’isolation.
  • Votre installation de chauffage est efficace, mais gourmande en électricité ? L’entreprise peut vous proposer d’installer des panneaux solaires pour ne pas avoir à payer des factures aux prix forts.
  • Vous possédez déjà des panneaux solaires et vous pensez que l’entreprise ne peut rien faire pour vous ? Détrompez-vous : l’installation d’une isolation plus efficace vous permettra d’optimiser vos équipements. Il est également possible d’aller plus loin grâce à Airwatt, la technologie aérovoltaique d’Isowatt, qui transformera vos panneaux en véritable système de chauffage.
  • Vous vivez dans un endroit peu ensoleillé ? L’entreprise vous orientera vers des alternatives au solaire comme les pompes à chaleurs.

Peu importe votre problème et ses caractéristiques, il existe donc une solution adaptée à vos besoins.

Qu’est-ce que l’isolation thermique ?

L’isolation thermique regroupe l’ensemble des techniques permettant de mieux isoler votre maison, et d’empêcher l’air d’y entrer ou d’en sortir.

Dans n’importe quelles maisons ou appartements, l’air va en effet s’infiltrer en de nombreux endroits. Ce phénomène naturel est normal et même souvent causé volontairement par un système d’aération. Il permet aux habitants de ladite habitation de respirer un air sain et non vicié, car celui-ci peut ainsi se renouveler constamment. Toutefois dans des habitations anciennes, ces endroits sont très nombreux : portes, fenêtres, plafonds, sols… Or, dans ces cas-là, l’air sort en masse, emportant avec lui la chaleur : un problème souvent ressenti, notamment en hiver.

Ce problème est à double tranchant. Il va d’un côté refroidir les pièces, puisque la chaleur s’évacue constamment, mais il va aussi vous inciter à augmenter le chauffage. Pour pallier ce problème, faisant ainsi flamber consommation et factures d’énergies. L’isolation consiste en fait à repérer ces différents points d’entrées et de sorties de l’air, et à les combler via des matériaux particuliers. Ces travaux vont permettre d’alléger la note de chauffage, et de mieux conserver la chaleur.

D’où vient l’isolation ?

L’isolation a toujours existé. L’homme, dans sa volonté primaire de s’abriter du froid, a toujours cherché à se construire des abris qui laissent passer le moins d’air possible. Les matériaux ont évolué au fil du temps : du bois et de la terre, nous sommes passés au béton et à l’acier, améliorant par la même nos méthodes de productions. Mais la notion d’isolation va réellement faire son apparition en 1970 avec le premier choc pétrolier. En effet jusque-là, l’habitation était un facteur important. Mais les moyens de chauffage énergivores et puissants mis en place étaient peu couteux, et le surchauffage des pièces permettait de pallier une très mauvaise isolation.

Le constat post choc pétrolier.

Or, lorsqu’à lieu le premier choc pétrolier, le prix des combustibles augmente drastiquement. Cela met en lumière une évidence quant à cette surconsommation : il est nécessaire de trouver des alternatives et des moyens de faire des économies d’énergie. C’est à ce moment-là que de nombreuses technologies se démocratisent, par exemple le photovoltaïque, longtemps réservé au marché spatial, mais aussi l’isolation, qui permet de brûler moins d’énergie et de conserver la chaleur issue de celle-ci de façon plus efficace.

Ce nouvel engouement gagne peu à peu du terrain, accompagné d’une progression de l’isolation phonique, qui vise à réduire l’entrée et la sortie de bruit à l’intérieur du logement. À partir des années 80, les règlementations et les labels s’enchainent afin de définir les contours de cette nouvelle notion. Outre les exigences réglementaires, les constructeurs doivent se conformer à de nouveaux labels comme le label Haute Isolation (HI), puis en 1982 le label Haute Performance Energétique (HPE)

Vers une isolation ciblée

Cette problématique va connaitre un regain supplémentaire au début des années 2000. Notamment avec la prise de conscience écologique qui s’opère autour des problèmes liés aux gaz à effet de serre, cristallisé par la conférence de Kyoto en 1997. Les progrès et recherches continuent alors dans ce domaine, et de nouvelles exigences viennent s’ajouter à la liste déjà créée. La réglementation thermique 2000 met ainsi en place une nouvelle notion : le confort d’été. L’isolation ne doit plus seulement se contenter de retenir la chaleur. Il doit aussi être efficace en été pour empêcher celle-ci de pénétrer le logis. L’isolation est ainsi étudiée selon des critères régionaux : celle-ci sera ainsi différente sur la pointe bretonne, dans le centre de la France ou dans le golfe de Saint-Tropez.

Pour répondre à ces problématiques, une grande carte des zones climatiques françaises est dressée. Cela afin d’adapter les exigences de l’isolation en fonction de chacune de ces régions. Le label BBC (Bâtiment Basse Consommation) est également mis en place. De nombreuses entreprises voient également le jour, comme Isowatt. Elles développent ce marché florissant parfois même de façon complémentaire avec d’autres solutions énergétiques écologiques comme le photovoltaïque, les pompes à chaleur ou encore l’aérovoltaïque. Ces entreprises permettent aux particuliers de rénover l’isolation de leur habitat. Ceux-ci disposent en plus de solutions sur mesures et d’avis professionnels quant aux solutions les plus adaptées à leur mode de vie

Une solution de chauffage directe et différée

Certaines de ces entreprises vont même plus loin, et développent leurs propres technologies comme Airwatt, une version de l’aérovoltaïque mobilisée par Isowatt. Ce développement va bon train, et s’accompagne de nouvelles mesures. En 2012, une réglementation thermique abaisse à nouveau la limite de consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs. De nombreux décrets viennent récompenser les éco rénovations, sous la forme de subventions ou de crédits d’impôt.

Le principe de Airwatt est très simple, mais demande de comprendre le fonctionnement d’un panneau solaire. Sans entrer dans les détails des réactions engendrées par ces installations, la lumière du soleil fait réagir des électrons présents sur les panneaux de silicium. Cette réaction prend la forme d’un courant électrique, qui est récupéré et transformé via un onduleur en courant domestique. C’est le fruit de cette réaction qui permet aux utilisateurs de photovoltaïque de disposer de l’électricité comme bon leur semble. Mais cette réaction produit une très grande chaleur qui était jusque là évacuée directement dans l’air.

C’est la qu’intervient la technologie Airwatt : plutôt que d’évacuer cette chaleur, le système mobilise celle-ci. Sous les panneaux se trouve une installation aspirant la chaleur et la stockant dans un appareil, situé le plus souvent sous vos combles. Lorsqu’il fait froid, il vous suffit alors d’activer le système pour que cette chaleur soit insufflée dans votre maison. Vous voilà avec une chaleur naturelle et bien sure, gratuite ! Mieux encore, les panneaux se rafraîchissent la nuit, et le système fonctionne alors en inversé : à vous la fraîcheur de la nuit diffusée dans votre habitat, qui vous soulagera en période de chaleur et de canicule.

Les avantages de l’isolation thermique

L’importance de l’isolation réside dans ses nombreux avantages, parmi les qualités les plus importants de l’isolation thermiques on trouve :

L’économie d’énergie

L’isolation thermique en réduisant les pertes de chaleur minimise les besoins en énergie (demande de chauffage) et réduit donc de fait, à la fois : la facture, la consommation et la pollution jusqu’à 80%.
Une bonne isolation, c’est la certitude d’une réduction des déperditions thermiques qui limite les consommations de chauffage et de climatisation. L’isolation des logements reste l’investissement le plus rentable si vous gardez en tête que chauffage et climatisation représentent jusqu’à 60% des besoins en énergie d’un bâtiment.

La contribution à la réduction des factures d’énergie

Votre habitation reste plus chaude en hiver et plus fraîche en été. Par conséquent, vous utilisez moins de chauffage et moins de climatisation. Le résultat s’en ressent immédiatement sur votre facture d’énergie.

L’isolation et le confort acoustique

De nos jours, le bruit est devenue en France l’une des premières sources de pollution, l’isolation permet d’atténuer le bruit ambiant et apporte de la paix à votre logement. Notamment s’il s’agit d’une maison mitoyenne ou d’un appartement.
L’isolation permet ainsi de limiter les bruits extérieurs, les bruits aériens, les bruits des équipements et même les réverbérations dans les pièces.

Une protection contre les incendies

Savez-vous qu’une isolation correcte empêche la propagation des flammes et protège également contre les températures élevées ? Ceci se rapporte à sa capacité de protéger des incendies d’une part en plus de la nature de l’isolant et d’autre part, parce qu’elle permet principalement d’assurer la résistance au feu des parois. Une bonne isolation protège aussi des incendies

Préservation de l’environnement

L’isolation thermique de votre habitation est un choix écologique en soi, parce que lorsque votre isolation est optimale et faite correctement, vous réduisez votre consommation d’énergie et par la suite vos émissions de gaz à effet de serre. Donc le choix du bon isolant et du bon spécialiste est bon pour vous comme pour l’environnement.
Il est même possible d’opter pour un isolant thermique écologique. Comme ça, vous préservez davantage la planète. Isowatt propose des isolants écoresponsables à des prix abordables, la fibre de cellulose qui se compose de matériaux recyclés, s’avère le meilleur isolant naturel et aussi durable.

Vous bénéficiez d’un plus grand confort d’habitation : une isolation correcte n’améliore non seulement votre confort d’habitation mais lutte également contre les déperditions thermiques, et la température intérieure augmente plus rapidement et se stabilise. L’isolation permet également d’éviter les courants d’air.

Vous valorisez de votre habitation davantage : si vous pensez à vendre ou louer votre habitation, sachez qu’un logement bien isolé a plus de valeur, car les performances énergétiques jouent un rôle primordial dans le processus décisionnel des acheteurs. La valeur de votre logement se rapporte donc directement à la qualité de l’isolation.

Par où rentre l’air dans ma maison ?

Si vous lisez cet article, vous avez surement dû réfléchir, durant votre lecture, à l’isolation de votre maison. Vous vous demandez alors peut-être si celle-ci est bien isolée, et sinon, par où l’air peut rentrer. Il existe de grands points faibles qui sont autant de postes de perte d’air dans une maison, qui sont sensiblement les mêmes pour toute habitation :

Des gros points faibles…

Le toit est le premier grand point faible de la maison. Il représente un tiers des pertes de chaleur ressenties dans l’habitat. La chaleur va en effet avoir une tendance naturelle à monter, et les toits, en particulier ceux des maisons anciennes vont laisser sortir celle-ci rapidement. En effet, sa large surface est en contact direct avec l’extérieur et le vent se prête très bien aux pertes de chaleur. Le toit est donc le premier point faible de la maison, et sera votre priorité dans tous les chantiers d’écorénovation.

Les murs sont le deuxième point faible le plus important. Ils représentent un quart des pertes de la maison. Ils possèdent souvent un grand nombre de failles par lesquelles l’air peut facilement s’engouffrer. Qui plus est, les murs représentent une grande surface tournée vers l’extérieur. Ils s’avèrent donc facilement touchés par les pertes de chaleur. Qui plus est, l’isolation des murs a souvent été exécutée de l’intérieur, alors qu’une isolation extérieure est préférable, car bien plus efficace.

Troisième point faible, les fuites d’airs représentent un cinquième des pertes de chaleur. Cette catégorie regroupe en fait tous les petits accès donnant sur l’extérieur existant dans la maison : serrures, cheminées, gaines électriques, huisseries… Ces ouvertures, aussi infimes soient-elles, s’accumulent et représentent à terme un important poste de perte d’énergie. On estime que leur ensemble est équivalent à une fenêtre ouverte en permanence.

… aux plus petits.

Les fenêtres et le vitrage : elles représentent 15 % des pertes de chaleur. Les vitres en simple vitrage représentent en effet des surfaces froides qui laissent passer l’air et refroidissent la pièce. Dans les maisons anciennes, elles sont également construites grâce à des matières souvent peu optimisées comme le bois simple ou l’aluminium.

Le plancher ancien : il représente 5 % des pertes, en effet les vieux planchers présentent plusieurs interstices par lesquels l’air peut se glisser.

Les ponts thermiques : ils représentent 5 % de pertes. Derrière ce nom se cachent en fait toutes les zones en contact direct avec l’extérieur sans isolation. C’est le cas par exemple d’un plancher d’étage qui reposerait directement sur les murs extérieurs.

L’ensemble de ces points faibles représentent ainsi autant d’ouvertures par lesquels l’air froid (ou chaud) s’engouffre dans votre maison, gâchant ainsi vos efforts pour chauffer (où refroidir) votre logement. Il est donc nécessaire de faire appel aux services de professionnels comme Isowatt, qui combleront les points principaux grâce à des matières isolantes.

Quelles matières isolantes sont utilisées par des entreprises comme Isowatt pour une bonne isolation ?

Il existe plusieurs familles d’isolants, dont l’utilisation va dépendre des besoins et des situations rencontrées.

Les isolants en laine minérale

Il s’agit des isolants les plus utilisés et les plus connus du marché : ils doivent leur statut à un faible prix pour une isolation phonique et thermique efficace allié à une origine naturelle. Parmi ces laines, on retrouve :

  • La laine de verre, qui est fabriquée à partir de sable ou de verre recyclé et prend la forme d’un matelas plus ou moins souple où de l’air est emprisonné par des enchevêtrements de fibres. Elle représente un excellent isolant, et s’avère qui plus est incombustible par nature. La fibre de verre représente donc à la fois un isolant efficace, mais également une protection contre les incendies.
  • La laine de roche, issue d’un matériau volcanique, le basalte. Il s’agit d’un isolant solide, adapté à des situations demandant une importante résistance mécanique. Celui-ci permet une bonne isolation phonique et thermique, et s’avère également ignifuge.
  • Le verre cellulaire, un produit issu du sable ou du verre recyclé comme la laine de verre, mais sous la forme d’une mousse, qui permet une isolation intérieure aussi bien qu’extérieure.

Les isolants végétaux

Issues de la nature, ces isolants écologiques permettent une isolation propre et verte malgré l’ajout obligatoire de certaines matières synthétiques dans ceux-ci, notamment pour les protéger des insectes et des champignons. Ces matériaux naturels sont parmi les plus connus, on retrouve :

  • La laine de chanvre
  • Le liège
  • Les fibres de bois
  • La laine de bois
  • Le coton
  • La laine de lin
  • Le textile recyclé
  • La ouate de cellulose

Des ingénieurs chiliens travaillent également aujourd’hui sur des plaques d’isolants 100 % naturels, créées à partir de racines naturellement enchevêtrées. Ce dispositif actuellement à l’étude permettrait une excellente résistance au bruit et aux températures, tout en restant peu inflammable.

Les isolants en laine animale

Issus de produits animaux, ces isolants sont plus rares et ne font pas partie des plus efficaces. Leur utilisation est toutefois possible, mais demande des traitements, notamment pour les protéger des nuisibles, des champignons ou de l’humidité. Les deux isolants animaux les plus utilisés sont :

  • La laine de mouton
  • Les plumes de canard

Les isolants minces

Il s’agit d’un isolant spécial, composé de plusieurs couches de matériaux réfléchissants de différentes natures. Sont ainsi empilées des couches de matériaux, qui peuvent être de différentes matières. On y retrouve de façon alternée des matériaux réfléchissants comme de l’aluminium ou du plastique avec des couches intermédiaires de différentes natures d’origine animale ou végétale comme précédemment citées. Attention, ces produits très fins sont des compléments d’isolation et ils ne se suffissent pas à eux même.

Les isolants polystyrènes

Ce sont des matériaux en plastique alvéolaire qui prennent la forme d’une plaque. Entièrement synthétiques, ces matériaux sont en revanche excellents en termes d’isolation, et présentent aussi l’avantage d’être extrêmement résistant.

La gamme de choix en termes de matériaux isolants est donc très vaste. Ces différentes matières correspondent à autant de chantiers et de besoins différents. Pour vous aiguiller dans votre choix, un expert pourra vous aider en étudiant plus précisément les failles de votre habitat et sa construction. De cette manière, celui-ci pourra vous indiquer quel point de votre maison est à gérer en priorité et quel est le matériel le plus adapté pour cette tâche.

Pour recevoir des conseils quant à votre isolation, l’idéal est de faire appel à des entreprises pionnières de ces milieux, comme Isowatt. Leur ancienneté et leur expérience vous permettront de bénéficier d’un service qualitatif et d’avis utiles. Ils répondront à toutes vos attentes et vous permettront de disposer d’un logement, plus sain, plus écologique et plus économique.